D Day ….

Voilà ! Départ dans quelques heures… Le stress est à son comble du coup, je n’ai réussi à dormir. Je n’arrête pas de penser aux problèmes de dernière minute !

Hâte d’être installée dans l’avion, dans mon siège à côté du hublot.

Bon, je dois éteindre sinon ma mère va enrager à force de me voir sur l’ordi !

A très bientôt les amis 🙂

Time & Stress…

Oui, le temps passe assez longuement car je m’ennuie ferme au travail et oui, le stress du départ me gagne de plus en plus. Je me pose des questions autour de la vie en hostel que je vais devoir reprendre pour un temps; c’est vrai que lorsqu’on a cessé de vivre en hostel, c’est assez dur d’y retourner !

Aussi, stress par rapport à la vie professionnelle : avis-je trouver un emploi qui me plaise et surtout, dans ma branche ? Car, au bout de quelques années, c’est insupportable de devoir teir debout à longueur de journée et de subir une pression de dingue pour un salaire bidon ! J’aimerai trouver un certain épanouissement dans le cadre du travail et j’ai l’impression qu’il s’agit de ma dernière chance…

Dernière chose, stress par rapport à vous-savez-qui qui me rend assez perplexe et pessimiste car rien ne dure et sais que je ne trouverai jamais le bonheur avec qui que ce soit !

I’ll be back!!

Après une longue, voire une très longue absence durant laquelle ma vie a été plus que mouvementée, j’ai décidé de faire à nouveau parler de moi. Après mes 3 ans 1/2 passés en Angleterre, j’ai décidé de faire mes bagages en Australie !!

Dans 3 semaines, je serai chez les Aussies et d’ici là, il me reste beaucoup de choses à organiser. Je vous donnerai prochainement plus de news !!

A très bientôt

Ah ah ah ah !

Oui, ah ah ah ah !!!!

 

Samedi soir, je devais retrouver ma copine Joe sur North Greenwich pour dîner et clubber par la suite. En fait, Ludi, un ex-collègue de Joe (je l’avais déjà vu une fois) n’arrêtait pas de lui proposer de se revoir et donc, il lui a proposé un resto. Comme Joe ne cessait de lui rétorquer qu’elle n’était pas seule, le gars lui a donc suggéré que je vienne aussi. Dons, d’après ce que vous pouvez comprendre, il nous invitait à manger; il devait donc payer!!!

 

Vers 9.30pm, je retrouve Joe au O2 sur Greenwich et elle m’explique que Ludi la saoûlait (déjà) car il voulait absolument payer le parking et en pièces !!! Non mais comme si il n’y avaoit pas de credit card dans ce monde !!! Bref, il l’a saoûlé pour qu’elle retire de l’argent et qu’ensuite, nous allions le retrouver au parking. Nous nous y sommes rendues… On arrive, Joe lui passe de l’argent et le mec ne dit pas merci et me dit à peine bonjour… Non mais, c’est samedi soir, on est là pour se détendre alors tu ne nous prend pas la tête !!!

 

Nous allons par la suite au restaurant brazilian, the Rodizio Rico, que Joe connaît et qui propose des buffets. La nourriture était essentiellement constituée de grillades et on n’a pas hésité sur la formule « buffet » car du coup, il m’a fallu attendre 20 heures plus tard pour recommencer à manger… Le staff était constitué de personnes qui, comme Ludi, paralient portugais du coup, il a plus discuté avec les serveurs qu’avec nous… On parlait en anglais avec Joe mais c’était inutile car le gars n’essayait même pas de nous parler mais entre temps, il essayait de mettre son bras autour de Joe de temps à autre… On a plus que bien mangé, profité du délicieux jus de mango et à la fin du repas, Ludi nous a encore stressé car apparemment, le parking fermait at 12am et le gars voulait absolument récupérer au plus vite sa voiture… Ca nous a une fois de plus saoûlé, on est parties aux toilettes et là, Joe et moi sommes d’accord sur le fait que ce serait notre dernière sortie avec ce type !!!  Nous revenons des toilettes et là, mdr, le type a laissé le ticket de l’addition sur la table !!! Le montant était assez élevé : £96 !!! La part par personne était de £23 plus les boissons mais je pense que ce crétin ne s’est même pas rendu compte qu’il avait était surtaxé. Aucun tact, je n’ai jamais vu ça de ma vie … J’ai toujours était invité par des personnes qui ne m’ont jamais fait ce coup là !! Joe et moi l’avions remercié pour le repas mais nous n’avons pas payé car c’est lui qui avait sorti cette invitation !!! En plus, ce blaireau était tellement occupé à chatter avec le staff qu’on a même pas vu les menus, les prix !!!!

 

Nous avons quitté le restaurant en vitesse car la voiture, vous vous rendez compte !! Par la suite, nous devions nous rendre au People’s club sur Holloway Road … Nous avons galéré car le traffic était busy, Ludi nous a stressé car nous ne connaissions pas la route sur le bout des doigts, sorry si nous prenons toujours le Tube ou le bus… Le stress s’est multilplié dans la voiture, il ne nous parlait pas, même si on parlait toujours en anglais… Et, au bout d’un moment, comme on s’est rendue compte que le mec s’en foutait de nous, on a reparlé en français et bizaremment, il a demandé à Joe de parler en anglais… Pourquoi?? Parce qu’il a entendu le mot « stress » qui est compréhensible dans toutes les langues….

 

Il ne nous adressait la parole d’une façon assez rude, que pour nous demander des renseignements sur la route et finalement, ce crétin a sorti son GPS !!! Non mais, il est con ou quoi??? Au bout d’un moment, Ludi explique à Joe qu’il est fatigué et qu’il n’ira pas clubber . Rassurée, Joe lui prpose de nous déposer sur une grande avenue pour récupérer un bus ; sa présence n’était pas indispensable, au contraire !!! Finalement, on retrouve le club et Mr décide de venir avec nous !!! On lui a payé l’entrée à £7 et il n’a même pas dit merci !! Non mais quel s*****.

 

Ludi n’a pas dansé, il est resté dans son coin, on a essayé de lui parler mais rien à faire, on  lui a dit qu’il pouvait rentrer mais rien à faire et j’ai laissé tomber. Le club est connu pour diffuser du ragga, reggae, dancehall, sound systems mais par rapport à la dernière fois, nous avons été déçues car le DJ ne passait que du son à base de « pussy, pussy ». De plus, ses mixes étaient nazes et blague à part, il a fini par du Amy Winehouse aves « Valérie » et là, nous sommes parties alors qu’il n’était que 4am 😦

 

De retour dans la voiture de Ludi, le coup de pression a repris et là, Joe lui a dit de nous déposer à un carrefour car on n’en pouvait plus !!! Heureusement, le trajet était court du coup, nous l’avons supporté quelques minutes puis, il nous a déposé à un carrefour tout près de chez Joe. On a claqué la portière et on s’est barrées avace un grand soulagement :-)))

 

Il nous a fatigué, énervé et stresé !! Il pensait que parce qu’il nous invitait, on allait devenir ses putes ou quoi??

Oui, ah ah ah ah !!!!

Samedi soir, je devais retrouver ma copine Joe sur North Greenwich pour dîner et clubber par la suite. En fait, Ludi, un ex-collègue de Joe (je l’avais déjà vu une fois) n’arrêtait pas de lui proposer de se revoir et donc, il lui a proposé un resto. Comme Joe ne cessait de lui rétorquer qu’elle n’était pas seule, le gars lui a donc suggéré que je vienne aussi. Dons, d’après ce que vous pouvez comprendre, il nous invitait à manger; il devait donc payer!!!

Vers 9.30pm, je retrouve Joe au O2 sur Greenwich et elle m’explique que Ludi la saoûlait (déjà) car il voulait absolument payer le parking et en pièces !!! Non mais comme si il n’y avaoit pas de credit card dans ce monde !!! Bref, il l’a saoûlé pour qu’elle retire de l’argent et qu’ensuite, nous allions le retrouver au parking. Nous nous y sommes rendues… On arrive, Joe lui passe de l’argent et le mec ne dit pas merci et me dit à peine bonjour… Non mais, c’est samedi soir, on est là pour se détendre alors tu ne nous prend pas la tête !!!

Nous allons par la suite au restaurant brazilian, the Rodizio Rico, que Joe connaît et qui propose des buffets. La nourriture était essentiellement constituée de grillades et on n’a pas hésité sur la formule « buffet » car du coup, il m’a fallu attendre 20 heures plus tard pour recommencer à manger… Le staff était constitué de personnes qui, comme Ludi, paralient portugais du coup, il a plus discuté avec les serveurs qu’avec nous… On parlait en anglais avec Joe mais c’était inutile car le gars n’essayait même pas de nous parler mais entre temps, il essayait de mettre son bras autour de Joe de temps à autre… On a plus que bien mangé, profité du délicieux jus de mango et à la fin du repas, Ludi nous a encore stressé car apparemment, le parking fermait at 12am et le gars voulait absolument récupérer au plus vite sa voiture… Ca nous a une fois de plus saoûlé, on est parties aux toilettes et là, Joe et moi sommes d’accord sur le fait que ce serait notre dernière sortie avec ce type !!!  Nous revenons des toilettes et là, mdr, le type a laissé le ticket de l’addition sur la table !!! Le montant était assez élevé : £96 !!! La part par personne était de £23 plus les boissons mais je pense que ce crétin ne s’est même pas rendu compte qu’il avait était surtaxé. Aucun tact, je n’ai jamais vu ça de ma vie … J’ai toujours était invité par des personnes qui ne m’ont jamais fait ce coup là !! Joe et moi l’avions remercié pour le repas mais nous n’avons pas payé car c’est lui qui avait sorti cette invitation !!! En plus, ce blaireau était tellement occupé à chatter avec le staff qu’on a même pas vu les menus, les prix !!!!

 

Nous avons quitté le restaurant en vitesse car la voiture, vous vous rendez compte !! Par la suite, nous devions nous rendre au People’s club sur Holloway Road … Nous avons galéré car le traffic était busy, Ludi nous a stressé car nous ne connaissions pas la route sur le bout des doigts, sorry si nous prenons toujours le Tube ou le bus… Le stress s’est multilplié dans la voiture, il ne nous parlait pas, même si on parlait toujours en anglais… Et, au bout d’un moment, comme on s’est rendue compte que le mec s’en foutait de nous, on a reparlé en français et bizaremment, il a demandé à Joe de parler en anglais… Pourquoi?? Parce qu’il a entendu le mot « stress » qui est compréhensible dans toutes les langues….

 

Il ne nous adressait la parole d’une façon assez rude, que pour nous demander des renseignements sur la route et finalement, ce crétin a sorti son GPS !!! Non mais, il est con ou quoi??? Au bout d’un moment, Ludi explique à Joe qu’il est fatigué et qu’il n’ira pas clubber . Rassurée, Joe lui prpose de nous déposer sur une grande avenue pour récupérer un bus ; sa présence n’était pas indispensable, au contraire !!! Finalement, on retrouve le club et Mr décide de venir avec nous !!! On lui a payé l’entrée à £7 et il n’a même pas dit merci !! Non mais quel s*****.

 

Ludi n’a pas dansé, il est resté dans son coin, on a essayé de lui parler mais rien à faire, on  lui a dit qu’il pouvait rentrer mais rien à faire et j’ai laissé tomber. Le club est connu pour diffuser du ragga, reggae, dancehall, sound systems mais par rapport à la dernière fois, nous avons été déçues car le DJ ne passait que du son à base de « pussy, pussy ». De plus, ses mixes étaient nazes et blague à part, il a fini par du Amy Winehouse aves « Valérie » et là, nous sommes parties alors qu’il n’était que 4am 😦

 

De retour dans la voiture de Ludi, le coup de pression a repris et là, Joe lui a dit de nous déposer à un carrefour car on n’en pouvait plus !!! Heureusement, le trajet était court du coup, nous l’avons supporté quelques minutes puis, il nous a déposé à un carrefour tout près de chez Joe. On a claqué la portière et on s’est barrées avace un grand soulagement :-)))

 

Il nous a fatigué, énervé et stresé !! Il pensait que parce qu’il nous invitait, on allait devenir ses putes ou quoi??

What’s wrong with them???

Hello,

J’espère que ça va pour vous. Je vais mieux car j’ai été assez busy et un peu stressée ces dernières semaines en raison de mes perpétuelles interrogations…

First of all : j’ai repassé cet exam d’english, the IELTS et j’ai eu assez de points pour postuler à la Westminster University !!! J’ai demandé à repousser ma rentrée qui devait se faire ce mois-ci à Januray 2011. J’ai pas mal de paperasse à régler ainsi que la bourse mais je suis positive :-)))))))))))))))))))))))))))))))

J’ai revu Tolu il y a une semaine de cela et j’ai enfin récupéré mes affaires ! On s’est vu dans un pub, on est ensuite partis manger dans un resto italien. On a parlé de tout et de rien, il ne m’a rien dit concernant nous 2 et de toutes façons, je n’avais pas l’intention de jouer à l’inspecteur. Il est bloqué sur certains sujets et bon, je ne vais pas me tuer la santé pour ça !!!

J’ai subi deux jours de harcèlement psychologique de la part d’un agent de sécurity temporaire dans mon FCUK store. Le type, un bledard bien sûr, est venu pour la semaine et m’a saoulé en parlant de moi à une collègue et en m’annonçant qu’il « pensait » être amoureux, qu’il n’arrêtait pas de penser à moi, qu’il voulait m’épouser,… Non mais la blague, c’est d’un ridicule. Il n’a pas honte de venir me parler, de sortir toutes ces bêtises sachant qu’on ne mélange pas les serviettes & les torchons … Le plus ridicule, c’est que je ne le calculait pas au point d’ignorer son prénom. Je ne suis pas une bombe mais bon, il y a un minimum de respect envers soi-même ! Je suis single mais pas désespérée à ce point !!!!!!

J’ai un crush sur un ex colleague de Caffe Nero. Il s’appelle Andrea et il est italien !! Il est jeune mais je ne sais pas pourquoi mais il me plait bien. Je ne cherche pas une relation sérieuse avec lui mais il y a attirance de ma part, c’est clair et mon pote Alex l’a remarqué par rapport à ma façon de lui parler, de le regarder…

Hier nuit, je suis sortie avec Alex dans un club gay, le G-A-Y entre Soho et Tottenham Court Road et, « étrangement », un mec bourré est venu vers moi. Il m’a fixé et m’a sorti : « You are pretty, look at you, you are so beautiful« . I said thanks. Il a continué et m’a demandé pourquoi j’étais seule, je lui ai dit que mon pote était parti fumer et là, il me sort que son mec a rompu avec lui, qu’il était énervé. Et là, il me prend la main et me sort : »I just want to fuck, let’s go fuck« … Je pense avoir eu une vie antérieure assez mouvementé mais là, je trinque ….

Forget u then.

Et voici des nouvelles fraîches de Miss Elawa !!

J’ai rencontré Tolu il y a une semaine de cela.  N’ayant pas eu de ses nouvelles durant 2 semaines et demi, je lui ai envoyé un texto pour l’informer que je passerai récupérer mes affaires. Je trouve cette situation ridicule : il veut rompre, ne me dis rien et souhaiterai que je le fasse pour lui ! Bref, je devais récupérer mes affaires et lui rendre ses clés. Je devais tourner une page … Mais bon, il m’a bien eu : le jour J, j’arrive, j’ouvre la porte, il vient vers moi et m’embrasse ! J’ai pas pigé et je l’ai repoussé. Il m’a trouvé différente, changée. Plus tard, il m’explique, qu’il est toujours confus mais que je lui ai manqué, rien de clair. Il a peu parlé, on a pris des heures à se parler, il y a eu de longs silences (car je voulais le laisser se confesser), de l’énervement, de la fatigue de ma part. Il m’a fait des avances et  comme une idiote, j’ai cédé Embarrased smile Je pense qu’il ne veut pas rompre mais veut une  girlfriend en part-time . Trop chelou pour moi, j’abandonne ! En fait, je pense que c’est terminé mais que Mr craint de me traumatiser en annonçant la rupture Broken heart

La blague de la semaine : c’est lorsqu’on tente d’éviter à tout prix une personne que l’on tombe sur elle ! Tony, le type que j’avais rencontré en boîte et qui m’avait ouvertement lors d’un date, demandé ce qu’il en était de ma vie sexuelle; j’ai évité ses appels et malheureusement, je suis tombée sur lui dans le Tube ! Il m’a vu, reconnu et s’est assis à côté de moi. J’ai été assez froide. Il a proposé de se revoir et j’ai joué la fille busy… Depuis, il m’a rappelé et je lui ai envoyé un message lui proposant l’amitié et là, il a répondu : « Forget you then« ….

1st and last date !

Hmm, il y a quelques jours de cela, je vous avais parlé de Tony, le type que j’avais rencontré dans un club la semaine passée. Il m’a appelé et nous avions convenu d’aller boire un verre. Je l’ai donc vu hier. On s’est donné rdv sur Finsbury Park histoire de faire chacun la moitié du chemin. D’une le gars arrive en retard, s’excuse à peine et le pire, c’est qu’il n’a pas fait de pas en plus pour arriver à ma rencontre… Ensuite, il me saoule en me disant qu’il n’y a rien sur Finsbury Park (mytho). Il insiste pour aller sur Angel sachant que je devais voir mes copines plus tard.

Très peu de conversation sur le trajet, nous étions tous les deux mal à l’aise. L’atmosphère se détend lorsque nous arrivons au pub (qui n’avait franchement rien d’exceptionnel).  On se met à parler de tout et de rien. On essaie d’en connaître plus l’un sur l’autre. Entre-temps, il me dit qu’il m’aime bien, qu’il me trouve pretty, qu’il aimerait bien me revoir… Je lui dit de se calmer car il ne me connaît pas. Au bout de quarante minutes (maximum), alors que je n’avais toujours pas terminé mon verre de Redbull qu’il m’a offert (eh oui, j’insiste sur ce fait car je trouve normal qu’un homme paie lors d’un date), il me demande de façon anodine :  » So, what about your sexual life?« . Non mais ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !

D’abord choquée, je ne dis rien puis, je me braque et lui balance que ça ne va pas, que ce n’est pas son business, que c’est quelque chose d’intime que je garde pour moi et que je ne raconterai pas à quelqu’un que je ne connais pas !! Il se défend en disant qu’il ne voulait pas m’offenser, que des gens parlaient de ça naturellement comme de tout et de rien. Je lui ai répondu que ce n’était pas mon cas et qu’il fallait qu’il arrête car de toutes façons, je ne lui dirais rien et que je n’avais pas l’intention de l’interroger sur ce sujet ! Il a compris qu’il m’avait offensé et s’est calmé.

On a parlé d’autres choses et il m’a raccompagné à la station où je devais retrouver les filles. Sur le chemin, il m’a redit qu’il voulait me revoir, aller au ciné, en club (en sexy dress) avec mes copines, m’emmener chez lui après avoir vu les filles … J’ai joué la distante mais bon, j’ai vu qu’il m’a quand même rappelé 2 fois aujourd’hui et je n’ai pas eu le courage de le rappeler.

Au moins, il a le mérite d’avoir été franc, on sait ce qu’il veut ! La carte de la finesse n’existe plus, c’est bien triste. C’était mon first date après le « break » proposé par Tolu et je n’ai pas l’intention d’en enchaîner. Vraiment, si c’est pour cumuler les cas comme celui-ci, ça ne vaut pas la peine. C’était une façon de me souhaiter la bienvenue dans le monde merveilleux des singles dans lequel je pense demeurer pour longtemps (?)